Mouvement

MOT DU PRÉSIDENT

(Wikipédia pour en savoir plus sur le président)

presidentC’est en cherchant un programme universitaire sur le développement humain que j’ai réalisé, avec une certaine incrédulité, qu’il n’existait pas de programmes  d’humanisation fondés sur une science et un art transdisciplinaires du développement humain. De fait, malgré le discours sur le développement intégral de l’élève , les sociétés n’a pas encore jugé à propos d’élaborer des programmes d’humanisation adaptés à chaque catégorie d’âge et enseignés par des personnes dûment formées pour guider les enfants et les adolescents dans leur vie. Pourtant, il y a actuellement suffisamment d’experts, de connaissances, d’institutions publiques, de moyens financiers et technologiques pour élaborer de tels programmes.

Après la vie, tous les enfants ont un droit inaliénable aux connaissances, aux pratiques et aux conditions favorables à leur processus d’humanisation puisque leur bonheur individuel et collectif ainsi que l’avenir de l’humanité en dépendent directement. Ne pas respecter ce droit fondamental doit être considéré à l’avenir comme le premier crime contre l’humanité puisque tous les autres en découlent directement ou indirectement. Si on n’a pas appris aux enfants et aux adolescents à se respecter, cessons de feindre la surprise lorsqu’ils deviennent une fois adultes des citoyens irresponsables ou immoraux. Élaborer des véritables programmes d’humanisation et les rendre disponibles à la grandeur de la planète ne peut être l’œuvre d’un petit groupe de personnes. Seul un mouvement de grande envergure peut arriver à sensibiliser l’ensemble des êtres humains à l’urgence de s’engager individuellement et collectivement dans un processus intentionnel d’humanisation. Toutefois, puisqu’il faut bien commencer quelque part, j’ai décidé d’agir en fondant le Mouvement Humanisation et en travaillant tous les jours pour faire avancer cette cause en faveur des adultes de demain.

Compte tenu de leur impuissance à défendre leurs droits les plus fondamentaux, le Mouvement Humanisation estime qu’il a non seulement le droit mais également le devoir de se substituer aux membres de chaque nouvelle génération pour défendre leurs droits à une éducation et une éthique respectueuses de la dignité inhérente à toute vie humaine.

Ensemble nous pouvons diminuer de beaucoup l’inutile ignorance, pauvreté, misère et souffrance qui découlent directement de notre sous-développement. C’est à cette révolution humaine essentiellement pacifique et morale que vous êtes conviés.

Gaston Marcotte, Ph.D.

Président-fondateur du Mouvement Humanisation.

MISSION DU MOUVEMENT HUMANISATION

Mouvement éducatif dont la mission sociale est de rendre les humains toujours plus respectueux de leur dignité et de celle d’autrui en respectant les droits naturels des enfants et des adolescents à une éducation et à une éthique humanisantes.

missionUNE MISSION ÉDUCATIVE essentiellement morale qui vise à encourager l’élaboration et la transmission de véritables programmes transdisciplinaires d’humanisation fondés sur une conception naturelle, rationnelle et scientifique de la commune nature des êtres humains et leurs exigences de bon fonctionnement dans leurs rapports avec le réel, l’environnement, soi-même, autrui, la société et l’humanité. L’ultime but est de combler le retard que les humains accusent dans leur développement moral comparativement aux prodigieux progrès accomplis par la science et la  technologie afin que les prochaines générations deviennent plus autonomes, libres et responsables dans la conduite de leur vie individuelle et collective et dans la satisfaction de leurs besoins, de leurs désirs et de leurs aspirations dont dépend leur bonheur.

Nous croyons qu’il est primordial et urgent de susciter un sentiment d’appartenance universel via le système scolaire existant. Sentiment qui transcenderait les différences ethniques, linguistiques, religieuses, raciales, sexuelles, culturelles etc. et mettrait l’accent sur la conscientisation de ce que nous avons en commun. Respecter la dignité humaine c’est enseigner avant tout aux enfants et adolescents ce qui les rassemblent ainsi que comment vivre ensemble afin d’éviter de les emprisonner dans une identité culturelle particulière.

DES OBJECTIFS SOCIAUX QUI PERMETTENT DE RÉALISER LA MISSION

BREF HISTORIQUE DU MOUVEMENT HUMANISATION

Lors d’une recherche sur les fondements en éducation, à la fin des années 80,  le professeur Marcotte s’est rendu compte que le domaine des sciences de l’éducation, auquel il était attaché à l’Université Laval, ne s’était pas encore doté de programmes fondés sur une science et un art transdisciplinaires du développement humain. Dès lors, il s’est penché sérieusement sur son cheminement comme professeur d’éducation  physique dans une faculté des sciences de l’éducation ainsi que sur l’éducation en général. Cours, conférences, stages, discussions, projets et, surtout lectures abondantes sur l’éducation et le développement humain suivirent cette première prise de conscience.

En 1991, il met sur pied la coopérative d’auto-actualisation de Québec qui avait pour but de diffuser les connaissances théoriques et pratiques sur le développement humain. Des étudiants et des intervenants professionnels invitèrent des experts à donner des stages de formation. Ces conférences ou colloques spécialisés agissaient comme complément à la formation universitaire. Bien qu’enrichissante et formatrice, cette initiative a par la suite laissé place à la recherche d’une approche moins disciplinaire et plus globale.

Au cours des années 90 le professeur Marcotte avec la collaboration de quelques collègues, travaillent pour faire adopter un programme de deuxième cycle à l’université. En 2002, son département intègre finalement deux nouveaux cours sur le développement humain à son programme obligatoire. Le professeur Marcotte enseigna ces deux cours à l’Université Laval  jusqu’en septembre 2004, moment où il décida de se consacrer davantage  au Mouvement Humanisation.  En 2005, c’est le début des prises de position publiques. Le prélude du Mouvement Humanisation tel qu’on le connaît aujourd’hui a fait son apparition en 2001 mais c’est en 2006 que cet OSBL se dote officiellement d’un conseil d’administration.

En 2009, le Mouvement Humanisation s’adresse à l’ONU pour faire valoir le droit des enfants à une éducation et à une éthique humanisantes. Par la suite, M. Marcotte s’intéresse à la Déclaration universelle des droits de l’homme, à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et aux concepts de dignité humaine et de valeur. Ses recherches vont déboucher sur trois livres qui vont être publiés en 2015-2016 et 2017. Ces documents jetteront les fondements non seulement du Mouvement Humanisation mais également de la dignité humaine, l’éthique, l’humanisme, le droit, le féminisme,  l’éducation obligatoire et la démocratie ainsi que toutes les institutions publiques au service du bien commun. Ils serviront aussi d’outils afin d’actualiser par des démarches concrètes le défi de l’humanisation.  Depuis la création du mouvement, toutes les actions (lectures, colloques, articles, discussions, conférences, écritures de livres etc.) sont orientées vers la mission éducative que s’est donné le Mouvement Humanisation. La section livres du présent site internet vous renseignera sur les livres existants et ceux à venir.